Lexique des parfumeurs V :

Publié le par Brigitte M

Vaporisateur :

Récipient dans lequel on opère la vaporisation (faire passer de l’état liquide à l’état gazeux), pour disperser, projeter en gouttelettes fines un parfum.

 

Vert :
«Vert» est l’impression générale évoquant l’herbe, les feuilles. les tiges, etc… Il existe de nombreuses variantes d’odeurs vertes. Elles sont très largement utilisées en parfumerie afin de conférer des accents particuliers aux notes de tête.

Volatilité :
La volatilité des matières odorantes utilisées en parfumerie est en relation directe avec leur nature chimique: dans le cas de substances définies, elle dépend de la grosseur moléculaire; pour les substances naturelles, qui sont des mélanges, la volatilité est fonction de celle des constituants. Les substances très volatiles déterminent la note de tête d’un parfum, celles qui sont peu volatiles sa note de fond. Un parfum étant un mélange complexe de substances, à volatilités différentes, une modification du caractère durant le développement est tout à fait normal. L’art du parfumeur consiste à conférer à chaque phase du parfum un caractère aussi homogène que possible.

 

 Vieillissement :

A ne pas confondre avec macération. Le vieillissement est un phénomène naturel et inéluctable.

Virer :

Lorsque l’odeur et la couleur originelle du parfum se sont modifiées à la suite d'actions physiques, ou chimiques (oxydation) dues à l'air, à la lumière, à la chaleur ou au vieillissement.

Volatil :

Désigne une odeur s'évaporant très rapidement (parfum fugace).

Volume : Se dit d'un parfum qui se développe largement dans l'atmosphère.

Publié dans Lexique des parfumeurs

Commenter cet article