Lexique des parfumeurs T :

Publié le par BRIGITTE ;M

Teintures :
On appelle teintures, les extraits alcooliques de produits naturels, effectués à froid. Autrefois courante, leur utilisation régresse beaucoup aujourd’hui pour des raisons de prix.

Ténacité :
La ténacité d’un parfum est fonction de son degré de volatilité. Un parfum doit presque toujours être tenace, on introduit donc des substances peu volatiles pour la fixation des compositions parfumées.

Terreux :
«Terreux» évoque l’odeur de terre, d’humus, de vase, de poussière, etc… Le vétiver et le patchouli sont. parmi les huiles essentielles, les plus connues à exhaler un accord terreux. Ces accents sont toujours sous-jacents dans les parfums.

 

Touche (ou mouillette) :

Qualité spéciale de papier très absorbant, découpé en fines bandes destinées à être trempées dans une matière première ou une composition et qui permet aux professionnels : chimistes, parfumeur-créateurs, Vendeurs, etc... par olfaction, d'en apprécier la qualité et d'en suivre l'évolution.

 

«Traînee» :
On donne le nom de «traînee» au parfumeur stagiaire en période de formation. en particulier durant la deuxième et la troisième année. au cours desquelles il entraîne sa capacité d’olfaction et sa mémoire olfactive. La période de formation totale dure environ cinq ans; elle se fait dans l’industrie de la parfumerie (matières premières et parfums).

Publié dans Lexique des parfumeurs

Commenter cet article