Lexique des parfumeurs F :

Publié le par Brigitte M

Féminin :
Féminin est une notion fortement subjective liée au parfum: quand un parfum souligne la féminité de la personne qui le porte, il peut être appelé féminin. Tout dépend de l’harmonie entre le parfum et son utilisatrice. En général, les parfums très floraux passent pour être particulièrement féminins. Il est vrai aussi que les femmes utilisent des notes dites masculines.

Fixation :
La fixation a pour but de conserver le plus longtemps possible la fragrance d’un parfum. On utilise des substances très peu volatiles dont l’odeur intense ne s’épanouit qu’au bout d’un certain temps et persiste longtemps. On ajoute des composants qui n’ont pas une forte odeur propre, mais sont en mesure de prolonger le déroulement olfactif
d’autres éléments. Une composition bien équilibrée dispose d’une bonne fixation. Une fixation trop soutenue n’assure pas une ténacité accrue. les substances pouvant s’inhiber mutuellement.

Floral :
Une bonne moitié de tous les parfums de marque sont des floraux. Leur caractère est marqué soit par des notes florales définies (muguet = Diorissimo de Dior). soit par un bouquet de plusieurs notes florales (Quelques Fleurs de Houbigant). Tous les autres parfums contiennent une proportion plus ou moins forte de composants floraux.

Floral-fruité :
Les notes florales-fruitées présentent des accents fruités caractéristiques. Ils déterminent particulièrement les notes de tête. Le centre de gravité repose toujours sur les éléments floraux. Un excès de senteurs fruitées rappelle l’alimentaire et provoque un rejet dans les parfums.

Note de foin coupé :
Les notes de foin coupé sont surtout utilisées pour reproduire des senteurs naturelles dans un certain nombre de domaines d’application (par exemple bains médicinaux). Divers parfums masculins contiennent des notes de foin (Fougère). La coumarine est un composant synthétique à note de foin coupé le plus important.

Formule :
La formule d’un parfum comporte les indications quantitatives et qualitatives d’une composition; elle sert d’instruction pour l’étape du mélange. Elle est souvent le résultat d’une recherche de plusieurs mois. La formule est gardée secrète dans toutes les sociétés de matières premières et de parfums. car elle contient le savoir-faire qui pourra servir à plusieurs générations.

Fougère :
La Fougère est un concept olfactif fantaisie ; ce nom est donné à une combinaison d’une note lavande fraîche et herbacée sur une note de fond de mousse. La Fougère existe en de nombreuses variantes, essentiellement clans le secteur des notes masculines.

Frais :
La notion de fraîcheur dans un parfum se rapporte à une sensation subjective engendrée par différentes senteurs. Dans les pays européens, elle est liée essentiellement à des éléments comme le citron, la lavande, les notes vertes et les florales légères. Dans d’autre pays, par exemple en Amérique du Nord, on appelle frais des parfums sucrés ou poudrés.

Fruité :
La sensation olfactive «fruitée» est provoquée par des notes fruitées connues telles que la framboise, la pomme, la prune etc… Ces notes servent à nuancer les parfums. Les notes fruitées ne sont incorporées à l’état pur que pour répondre à des caprices de la mode dans des domaines d’application bien déterminés (par exemple, les shampooings). Un dosage exagéré de notes fruitées rend le parfum «alimentaire» et détruit de ce fait, son effet érotique.

Note fumée :
Les notes «fumée» sont utilisées essentiellement dans les parfums masculins pour représenter des senteurs cuir naturelles. Dans les senteurs cuir modernes, la note «fumée» a été supplantée par les notes animales, alors que dans les notes cuir classiques, les nuances «fumée», provenant de l’essence de goudron de bouleau, sont très nettes.

Publié dans Lexique des parfumeurs

Commenter cet article