Le métier " Nez " :

Publié le par Brigitte M


* C'EST QUOI, ÊTRE UN NEZ ?

Le nez, aussi appelé créateur de parfums ou parfumeur, est le spécialiste des odeurs. Après avoir passé une dizaine d'années à identifier et mémoriser les 1500 à 3000 senteurs naturelles ou chimiques de base, il n'en utilisera en fait que 200 à 400 pour combiner les essences et créer différents parfums. Pour cela, il doit utiliser les odeurs que sa mémoire a soigneusement emmagasinées, et les combinaisons chimiques qu'il a appris, tout en respectant les contraintes techniques des supports, la réglementation en vigueur, les souhaits du client…

En début de carrière, l'apprenti nez peut être évaluateur de parfum ou parfumeur junior : il vérifie alors la conformité des parfums élaborés en laboratoires aux cibles choisies. L'apprenti parfumeur peut également faire du contrôle qualité. Avec un peu plus d'expérience, le nez peut devenir formulateur. Sa principale mission est alors d'inventer de nouvelles fragrances ou d'améliorer d'anciennes formules avec l'aide de l'évaluateur. Le nez travaille pour les industries cosmétiques, alimentaires et de grande consommation (détergents, etc.). Les plus grands nez peuvent travailler pour 1 seule marque, souvent une marque de parfumerie de luxe.

* QUELLES SONT LES FORMATIONS ?

Contrairement à ce qu'on peut penser, les nez travaillent plus avec leur mémoire des parfums et leurs connaissances en matière de chimie qu'avec le nez… Un diplôme scientifique s'impose donc, notamment un bac + 2 en chimie (DEUG, BTS, DUT) est le minimum requis. Il existe également des masters. Hors du secteur universitaire, l'ISIPCA est la seule école privée en France qui dispense cette formation spécifique sanctionnée par un diplôme de niveau bac + 4 ; elle est également une référence dans le milieu. Attention à bien choisir sa filière : il n'existe pas de passerelle entre la parfumerie de grande consommation et la parfumerie de luxe… En plus de ses acquis scientifiques, le parfumeur doit être compétent en législation, marketing, gestion de production, etc.

* COMMENT CA SE PASSE DANS LE METIER ?

Marché du travail

Le nombre de poste est assez restreint et se trouve essentiellement dans les PME productrices de matières premières concentrées à Grasse. La région de Grasse, berceau historique de l'industrie des parfums, est la Terre Promise des parfumeurs : elle représente plus de 60 entreprises, 3 000 emplois, la moitié du CA français et 6% du CA mondial. La profession se féminise.

Lieux de travail :
- Industries des cosmétiques
- Industries chimiques (détergents, etc.)
- PME productrices de matières premières naturelles ou synthétiques

Salaire :
- salaire débutant : de 1 400€ à 1 500€ bruts selon le profil et la filière choisie
- salaire moyen : 1 800€ à 2 000€ bruts, plus éventuels intéressements
- salaire parfumeur confirmé : 4 000€, et jusqu'à 10 000€ pour les plus grands nez

Evolution :

- débuts : apprenti parfumeur, testeur, contrôleur qualité
- avec un peu plus d'expérience : formulateur

* EST-CE FAIT POUR MOI ?

Etre parfumeur est un métier sélectif et de longue haleine. Il faut donc :

- avoir l'esprit créatif : le formulateur est un peu un magicien qui jongle avec différentes matières pour trouver la bonne formule et ainsi le bon produit
- avoir de la mémoire : le parfumeur ne travaille pas avec une multitude de fioles dans son bureau, toutes les senteurs sont    gravées dans sa mémoire, et ce dans les moindres détails.
- avoir un côté commercial : le nez doit arriver à "vendre" ses créations aux clients (les entreprises qui vont utiliser ces odeurs, il doit donc sentir les tendances du marché, être au courant des composants à la mode, adapter les fragrances aux goûts locaux
- savoir être polyvalent : le nez est souvent amené à travailler sur plusieurs projets à la fois, il doit alors savoir passer du coq à
 l 'âne…
- être patient et persévérant : 10 ans en moyenne rien que pour avoir le bagage de base, c'est assez long…



Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article